Nos instances et nos usagers

Le suivi des exigences liées à la sécurité sanitaire et à la qualité de la prise en charge du patient, est assuré dans notre établissement par des instances auxquelles sont associés des représentants des usagers . Plusieurs représentants des usagers se répartissent dans les différentes instances.

 

Conférence Médicale d’Établissement (CME)

La CME est composée de l’ensemble des praticiens de l’établissement

Elle est consultée sur le projet médical de l’établissement et contribue notamment à:
    • l’élaboration des projets relatifs aux conditions d’accueil et de prise en charge des patients
    • l’élaboration de la politique continue de la qualité des soins dont les principaux thèmes sont la lutte contre les infections nosocomiales, le traitement de l’iatrogénie et les événements indésirables liés aux soins, la politique du médicament et des dispositifs médicaux stériles…

 

 

Les Comités Médicaux du CMC Clinique Les Cèdres

LES RISQUES D'INFECTIONS

Une infection nosocomiale est une infection contractée dans un établissement de soins. Si l’infection apparaît très tôt, moins de 48 heures après l’admission, on en déduit généralement que l’infection était en incubation au moment de l’admission, et qu’elle n’a vraisemblablement pas pu être contactée dans l’établissement de soins. L’infection n’est alors pas considérée comme nosocomiale.

A l’inverse, une infection qui se révèle après la sortie de l’établissement de soins, peut très bien être nosocomiale. On considère que toute infection du site opératoire qui se révèle dans les 30 jours suivant une intervention chirurgicale est a priori nosocomiale, c’est-à-dire sauf démonstration du contraire. Ce délai est porté à un an pour les infections survenant en cas de mise en place de matériel prothétique (prothèse articulaire, matériel métallique de fixation ou de suture).

COMMENT LES PRÉVENIR ?

En médecine, le « risque zéro » n’existe pas. Néanmoins, le respect scrupuleux des règles d’hygiène permet de limiter la fréquence de la gravité des infections. Dans une démarche d’amélioration continue de la qualité des soins, le CMC Les Cèdres s’est doté d’un CLIN depuis 1998 qui est devenu une sous-commission de la CME depuis 2010.

Ce comité est composé de l’Equipe Opérationnelle d’Hygiène  (EOH) :

  • Médecins et pharmaciens
  • Directrice
  • Infirmière hygiéniste
  • Personnels paramédicaux.

Il a pour mission de définir la politique de l’établissement et de coordonner les actions des professionnels dans la lutte contre les infections nosocomiales. Ses missions se traduisent dans un programme annuel qui consiste à:

  • Organiser des actions de prévention des infections ;
  • Participer à la formation des personnels dans le domaine del’hygiène ;
  • Assurer la surveillance des infections nosocomiales ;
  • Informer les patients ;
  • Planifier des actions d’évaluation.

Vous êtes acteur dans la lutte contre les infections nosocomiales. En effet, celle-ci débute dès la douche préopératoire. Le personnel de la clinique se tient à votre disposition pour vous informer et vous conseiller sur les mesures d’hygiène.

 

Le COMEDIMS est une sous-commission de la CME. Il participe à la validation des protocoles thérapeutiques, à l’élaboration du livret thérapeutique (choix des molécules) et au référencement des dispositifs médicaux stériles en collaboration avec les prescripteurs. Il est chargé de diffuser l’information de bon usage aux utilisateurs.

Le comité de pilotage coordonne la démarche d’amélioration continue de la qualité et de prévention des risques.
Avec le service qualité, il prépare l’établissement aux procédures de certification (évaluation externe qui consiste en une vérification des conditions de sécurité et de qualité des soins dans l’établissement, elle se renouvelle tous les 4 ans).

La dernière certification sans réserve, ni recommandation de l’établissement par la Haute Autorité de Santé a été accordée en 2013. Les résultats des différentes procédures d’évaluation de la qualité des soins, dont le rapport de certification de l’établissement, sont disponibles sur les sites www.has-sante.fr et  www.scopesante.fr

Il coordonne l’ensemble des vigilances de l’établissement :

  • Le Comité de matériovigilance et de réactovigilance surveille les incidents ou les risques d’incidents résultant de l’utilisation du matériel médical et de dispositifs médicaux.
  • Le Comité d’Hémovigilance et de Sécurité Transfusionnelle (CHST) a pour rôle de veiller à la sécurité transfusionnelle des patients pendant leur séjour et au suivi post-transfusionnel. Il est le garant de la bonne utilisation et la traçabilité des produits sanguins.
  • Le Comité de pharmacovigilance et de cosmétovigilance  surveille les effets indésirables ou les risques d’incidents relatifs à l’utilisation des médicaments.
  • Le Comité de biovigilance surveille les effets indésirables et les risques d’incidents relatifs à l’utilisation de produits du corps humain à des fins thérapeutiques.
  • Le Comité d’infectiovigilance  surveille et réduit le risque d’infections nosocomiales, liées aux soins.
  • Le Comité d’alimentovigilance prévient les Toxi Infections Alimentaires Collectives (TIAC).
  • Le Comité d’identitovigilance a pour mission de promouvoir le processus de sécurisation de l’identification des patients afin de prévenir les erreurs d’identité et d’assurer la qualité de la prise en charge.

Le patient est impliqué dans la sécurisation de son identité, il participe activement à son identification en :

  • Présentant à son admission un document d’identité officiel (carte nationale d’identité, passeport, titre de séjour, livret de famille, permis de conduire)
  • Signalant toute erreur liée à son identité.

L’identité est l’affaire de tous, elle doit être vérifiée tout au long de votre prise en charge. Bien vous identifier, c’est bien vous soigner.

Prévention, évaluation et traitement de la douleur font partie intégrante du code de la Santé Publique et de notre déontologie. Cette prise en charge requiert l’implication de l’ensemble des acteurs.

Elle est sous tendue par une instance pilote, le CLUD, qui constitue un centre de réflexion et de propositions visant à élaborer est stratégies adaptées sous forme de protocoles, ainsi que des formations aux personnels impliqués.

Il existe dans notre établissement une infirmière spécialisée dans ce domaine qui assure le lien entre les référents de chaque service et organise la personnalisation de certaines prises en charge.

L’évaluation de votre douleur est indispensable. Elle est au mieux mesurée par une échelle de valeurs que vous aurez à utiliser, en faisant glisser le curseur sur ce que vous pensez être votre intensité de douleur. Si vous avez mal, dites-le…

Il contribue à l’amélioration de la prise en charge nutritionnelle des malades et de la qualité de l’ensemble de la prestation alimentation-nutrition.

Cette commission sert de dispositif de médiation entre les patients invoquant une réclamation, une contestation et l’établissement de santé.
Une permanence est tenue par un membre de la Commission, le lundi de 13h30 à 15h.

L’ordre éthique est celui de la réflexion rigoureuse sur les valeurs morales et les règles de conduites qui motivent les décisions et l’action : cette réflexion se situe dans la perspective de l’épanouissement de l’être humain comme individu et comme membre d’une communauté.
Le Comité d’Ethique du CMC Les Cèdres délibère sur les questions d’ordre éthique soulevées par la vie institutionnelle et les activités professionnelles exercées au niveau de la prise en charge de nos patients. Il est composé de médecins, psychologue, personnels soignants et administratifs.
Ce regroupement  pluri-professionnel a pour but d’améliorer la prise en charge des patients en fin de vie et de leurs proches.

Il vise à préserver la meilleure qualité de vie possible jusqu’à la mort tout en permettant de soulager la douleur, apaiser la souffrance psychique, de sauvegarder la dignité de la personne malade et de soutenir son entourage.

Le comité de soins palliatifs constitue également un lieu de réflexion et de propositions sur les problèmes liés à la fin de vie,
ainsi que des formations et des réunions aux personnels concernés.

Une infirmière formée à la prise en charge des patients en soins palliatifs travaille au sein de notre établissement.
Elle intervient auprès du patient, de ses proches, ainsi qu’auprès des équipes afin de proposer une prise en charge la plus adaptée au regard des besoins exprimés ressentis.

Représentant des usagers

Les représentants des usagers nommés par l’ARS, interviennent dans le cadre  de la CRUQPEC (La Commission des Relations avec les Usagers et de la Qualité de la Prise En Charge) appelée aujourd’hui CDU (Commission Des Usagers). Elle a pour mission de veiller au respect des droits des usagers, de faciliter leurs démarches et de contribuer à l’amélioration de la prise en charge des malades et formule des recommandations auprès de la direction de l’établissement.

La CDU est un dispositif de médiation entre les patients invoquant une réclamation, une plainte et l’établissement de santé et ou un praticien. Elle se compose de professionnels médicaux, paramédicaux et administratifs, les Représentants des Usagers sont membres d’associations agréées par le Ministère de la Santé.

 

Une permanence de la CDU est tenue par un membre de la Commission, le lundi de 13h30 à 15h.
Les réclamations adressées à la Clinique par les usagers ou leurs  proches, ainsi que les réponses de la direction qui y sont apportées, sont communiquées aux membres de la commission. La CDU procède à une appréciation du traitement de la  réclamation ou de la plainte et formule des recommandations. Elle peut être saisie par les patients ou leurs proches ou par la Direction de l’établissement.

 

« Aujourd’hui le malade est co-acteur de sa santé »

Laurence Demailly-Philipot, Présidente de la Commission, Représentante de l’établissement et Marcel Graziani Représentant des Usagers expliquent :

« La création de la commission est l’aboutissement de toute une démarche initiée dans la fin des années 80 pour prévenir les litiges au sein des établissements de santé et prendre en compte la parole des usagers. Depuis 1999, date de la mise en place de la Commission de Conciliation, le rôle de celle-ci a évolué vers une commission de médiation, instance d’écoute et d’orientation des patients ou leur famille vers les voies de recours. »

Depuis 2003, c’est la Commission Régionale  de Conciliation et d’Indemnisation des Accidents Iatrogènes siégeant à Bordeaux, qui  est chargée de la conciliation ou du règlement amiable des préjudices invoqués par les patients ou leurs familles.

Les Représentants des Usagers au CMC les Cèdres, siègent également  au CLIN (Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales), au CLAN (Comité de Liaison Alimentation et Nutrition, au Comité de Soins Palliatifs), au Comité d’Ethique, à la CEGERIS (Cellule de  Gestion des Risques) et participent à la procédure de certification de l’établissement qui a lieu tous les 4 ans.

×
Une question ?
N'hésitez pas à nous contacter